Questions sur la vaccination contre la FSME

  • Pourquoi n’existe-t-il pas de vaccin contre la borréliose?

    Il n’existe à ce jour pas encore de vaccin autorisé chez l’humain contre la borréliose. Malgré tout, certaines personnes vaccinées contre une autre maladie pensent être immunisées «contre les tiques» et donc aussi contre les borrélies. Les scientifiques sont à la recherche d’un vaccin depuis des années, mais la médecine n’est pas encore en mesure de mettre sur le marché un produit efficace.

    Concernant les maladies transmises par les tiques, les humains peuvent se faire vacciner contre la FSME, mais pas contre la borréliose. Chez le cheval, l’inverse est vrai: il existe chez les équidés un vaccin préventif contre la borréliose, mais pas contre la FSME.

  • Quels vaccins existent-ils contre les tiques?

    Concernant les maladies transmises par les tiques, les humains peuvent se faire vacciner contre la FSME, mais pas contre la borréliose.

    Deux vaccins différents contre la FSME sont autorisés en Suisse. Chacun est proposé en deux variantes: l’une pour les enfants et l’autre pour les adultes. En savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Dans quels cas dois-je me faire vacciner contre les tiques?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la FSME. Aucun vaccin ne permet de se protéger de la borréliose et des autres maladies transmises par les tiques.

    L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande la vaccination contre la FSME à tous les adultes et les enfants (en général à partir de 6 ans) qui résident ou séjournent temporairement dans une zone à risque. La situation des enfants âgés de 1 à 5 an(s) doit être évaluée individuellement.

  • À partir de quel âge peut-on se faire vacciner contre la FSME?

    L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande la vaccination contre la FSME aux enfants à partir de 6 ans qui résident ou séjournent temporairement dans une zone à risque. La situation des enfants âgés de 1 à 5 an(s) doit être évaluée individuellement.

  • Où peut-on se faire vacciner contre les tiques?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la FSME. En revanche, aucune substance autorisée ne permet à ce jour de protéger les humains de la borréliose. Parmi les maladies transmises par les tiques, il existe chez l’homme uniquement un vaccin contre la FSME. La vaccination contre la FSME peut être effectuée chez un médecin ou dans certaines pharmacies.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Où peut-on se faire vacciner contre la FSME?

    La vaccination contre la FSME peut être effectuée chez le médecin de famille ou dans certaines pharmacies.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Quels sont les effets secondaires du vaccin contre la FSME?

    Le vaccin contre la FSME est généralement bien toléré. Près d’un tiers des personnes signalent des rougeurs, des gonflements et/ou des douleurs à l’endroit de la piqûre d’aiguille. Ces réactions locales disparaissent après 1 à 2 jour(s). D’autres effets secondaires tels que maux de tête, fatigue, nausées et douleurs musculaires et articulaires sont également possibles. Une fièvre survient occasionnellement. On observe dans de très rares cas des réactions allergiques graves et dans des cas extrêmement rares des effets neurologiques graves.

    La vaccination contre la FSME est, selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), la méthode la plus fiable permettant de limiter le risque de cette maladie virale dans les régions endémiques. En savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Pourquoi faut-il se faire vacciner plusieurs fois contre la FSME?

    Une vaccination de base complète contre la FSME nécessite trois injections (=trois doses). Deux injections procurent déjà une protection temporaire. Les deux premières injections sont généralement administrées à un intervalle de 1 à 3 mois. La troisième injection permet d’obtenir une protection à long terme. Selon le vaccin, elle doit être effectuée 5 ou 9 à 12 mois après la deuxième dose. L’OFSP recommande d’effectuer un rappel tous les 10 ans après la troisième injection.

    Si des symptômes apparaissent chez vous après une injection, veuillez consulter immédiatement un médecin.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • À quelle fréquence faut-il effectuer des rappels du vaccin contre la FSME?

    Une vaccination complète avec trois injections offre une protection à long terme contre la FSME. L’OFSP recommande d’effectuer un rappel tous les dix ans après la troisième injection.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Pendant combien de temps la vaccination contre la FSME offre-t-elle une protection?

    Une vaccination complète avec trois injections offre une protection à long terme contre la FSME. L’OFSP recommande d’effectuer un rappel tous les dix ans après la troisième injection.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Dans quelles régions de Suisse la vaccination contre la FSME est-elle recommandée?

    L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande à tous les adultes et tous les enfants à partir de 6 ans vivant dans les régions à risque de FSME ou y séjournant ponctuellement de se faire vacciner. La situation des enfants âgés de 1 à 5 an(s) doit être évaluée individuellement.

  • Où se trouve le vaccin contre les tiques dans le carnet de vaccination?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la méningo-encéphalite à tiques (FSME). Cette maladie infectieuse peut être transmise à l’homme par une piqûre de tique.

    Chaque injection d’un vaccin contre la FSME est consignée dans la rubrique «Autres vaccinations» du carnet de vaccination. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande à tous les adultes et tous les enfants à partir de 6 ans vivant dans les régions à risque de FSME ou y séjournant ponctuellement de se faire vacciner. La situation des enfants âgés de 1 à 5 an(s) doit être évaluée individuellement. En savoir plus sur la vaccination contre la FSME .

  • À quoi faut-il faire attention après une vaccination contre les tiques?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la FSME. Le vaccin contre la FSME est généralement bien toléré. Près d’un tiers des personnes signalent des rougeurs, des gonflements et/ou des douleurs à l’endroit de l’injection. Ces réactions locales disparaissent après 1 à 2 jour(s).

    D’autres effets secondaires tels que maux de tête, fatigue, nausées et douleurs musculaires et articulaires sont également possibles. De la fièvre survient occasionnellement. On observe dans de très rares cas des réactions allergiques graves et dans des cas extrêmement rares des effets neurologiques graves.

    Si des symptômes apparaissent chez vous après une injection, veuillez consulter un médecin.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • Pendant combien de temps la vaccination contre les tiques offre-t-elle une protection?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la FSME. Une vaccination complète avec trois injections offre une protection à long terme contre la FSME. L’OFSP recommande ensuite un rappel tous les dix ans.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination contre la FSME.

  • En combien de temps le vaccin contre les tiques agit-il?

    Dans le langage courant, on parle parfois de «vaccin contre les tiques», mais ce n’est pas correct: il est en effet impossible de se faire vacciner contre les tiques en soi. Il existe en revanche un vaccin préventif contre la FSME. Une vaccination de base complète contre la FSME nécessite trois injections (=trois doses). Deux injections procurent déjà une protection temporaire. Les deux premières injections sont généralement administrées à un intervalle de 1 à 3 mois. La troisième injection permet d’obtenir une protection à long terme. Selon le vaccin, elle doit être effectuée 5 à 12 mois après la deuxième injection. L’OFSP recommande d’effectuer un rappel tous les 10 ans après la troisième injection.

    Remarque importante: Il est peu probable que la vaccination contre la FSME agisse suffisamment rapidement pour éviter une FSME lorsqu’elle est pratiquée après une piqûre de tique.

À propos de la campagne

«piqure-de-tique.ch» est une campagne de sensibilisation aux tiques et aux maladies transmises par les tiques. Vous trouverez sur ce site des informations complètes à propos des tiques, des moyens de protection contre les piqûres de tiques et des risques liés aux maladies transmises par les tiques. Prenez contact avec un médecin ou un pharmacien si des symptômes apparaissent suite à une piqûre de tique ou si vous avez des questions à propos de votre santé.
L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) salue la campagne «piqure-de-tique.ch».