La FSME en bref

Dans la plupart des cas, la méningo-encéphalite à tiques (FSME) est transmise par des tiques porteuses de l’infection.C’est en piquant leur hôte qu’elles lui transmettent le virus. Toutefois, les tiques ne sont pas toutes porteuses du virus de la FSME.

Cet article répond aux questions suivantes:

Qu’est-ce que la FSME?

Toutes les tiques sont-elles porteuses de la FSME?

Comment la FSME est-elle transmise?

10 faits que vous devriez savoir sur la maladie infectieuse qu’est la FSME

  1. FSME est l’abréviation allemande de la méningo-encéphalite à tiques. Cette maladie est également appelée encéphalite à tiques ou méningo-encéphalite verno-estivale (anglais: tick-borne encephalitis).
  2. La méningo-encéphalite est une inflammation des méninges et du cerveau.
  3. La FSME est provoquée par un virus contrairement à la borréliose de Lyme qui est due à une bactérie.
  4. Le diagnostic de FSME peut par exemple être posé sur la base d’un examen sanguin.
  5. La FSME peut notamment provoquer des symptômes pseudo-grippaux, une fatigue, des douleurs articulaires ou des maux tête. Le système nerveux central peut également être atteint.
  6. En Suisse, les zones à risque de FSME englobent quasiment tous les cantons, à l’exception de Genève et du Tessin.
  7. Il n’existe aucun traitement spécifique contre la FSME. Les traitements actuels visent uniquement à en atténuer les symptômes.
  8. Le qualificatif «verno-estivale» peut prêter à confusion: le risque d’infection est non seulement présent au printemps et en été, mais aussi en automne et même durant les hivers doux, lorsque les températures excèdent 8 degrés.
  9. Il existe un vaccin contre la FSME qui réduit le risque d’infection par le virus.
  10. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande à tous les adultes et tous les enfants à partir de 6 ans vivant dans les régions à risque ou y séjournant de se faire vacciner.

Voies de transmission de la méningo-encéphalite à tiques

Les tiques sont les principaux vecteurs du virus de la FSME. Cette maladie est rarement transmise par d’autres voies. Toutefois, quelques cas d’infection après la consommation de lait cru ont été rapportés. Dans ces cas exceptionnels, les porteuses de l’agent pathogène étaient des vaches ou des chèvres. Cependant, ce sont les tiques qui représentent le plus grand danger. Quelles tiques sont par conséquent particulièrement dangereuses pour leur victime? Et chaque piqûre de tique entraîne-t-elle inévitablement une infection par la FSME?

Toutes les tiques ne sont pas porteuses du virus de la FSME

Une piqûre de tique peut être dangereuse, car les parasites peuvent ainsi transmettre des maladies comme la borréliose à leurs hôtes. Les victimes de piqûres (parfois appelées à tort «morsures» dans le langage courant) peuvent également développer une méningo-encéphalite à tiques. Il existe un risque de borréliose dans toutes les régions suisses. Jusqu’à présent, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a classifié uniquement les cantons de Genève et du Tessin comme étant à faible risque de contagion par la FSME.

Qu'est-ce que la FSME?
Les tiques peuvent être porteuses de différents agents pathogènes. Représentation: virus de la FSME. Ces virus sont à l’origine de la FSME.

Dans les régions à risque de FSME, 0,5% des tiques sont vectrices des virus de la FSME. Par conséquent, se faire piquer ne signifie pas forcément qu’on a été infecté par le virus. L’OFSP enregistre chaque année entre 100 et 250 cas de FSME. Ces dernières années, une nette hausse des cas a été relevée. Les causes en sont diverses: d’une part, les conditions climatiques deviennent optimales pour ces parasites, d’autre part, les températures clémentes incitent les gens à pratiquer davantage d’activités de plein air. Bien que le virus de la FSME ait gagné du terrain, une piqûre de tique ne signifie pas systématiquement une infection par le virus.

Le virus de la FSME peut être transmis directement lors d’une piqûre

Lors d’une piqûre par une tique infectée par le virus de la FSME, la transmission est extrêmement rapide: le virus se trouve en effet dans ses glandes salivaires et se transmet ainsi directement. Mais même si la tique est infectée par le virus, une piqûre ne signifie pas obligatoirement que la maladie va se déclarer chez l’hôte. Toutefois, il est conseillé d’éviter autant que possible de se faire piquer. Le risque d’infection peut être réduit par une protection adéquate. Concernant la FSME, les mesures préventives vont même plus loin: il existe en effet un vaccin contre cette maladie.

Protection contre les tiques avec le vaccin de la FSME
Le vaccin diminue le risque d’une infection par le virus de la FSME.

Il existe un vaccin préventif efficace contre la FSME

Nombreuses sont les maladies transmises par les tiques pour lesquelles il n’existe pas de vaccin. C’est notamment le cas de la borréliose. Il en va autrement pour la FSME: le vaccin contre le virus de la FSME est une méthode fiable pour minimiser le risque de développer cette maladie dans les régions à risque. Actuellement, deux vaccins sont autorisés en Suisse. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande à tous les adultes et tous les enfants à partir de 6 ans vivant dans les régions à risque de FSME ou y séjournant ponctuellement de se faire vacciner. Le médecin traitant ou une pharmacie spécialisée peuvent procéder à la vaccination.

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

À propos de la campagne

«piqure-de-tique.ch» est une campagne de sensibilisation aux tiques et aux maladies transmises par les tiques. Vous trouverez sur ce site des informations complètes à propos des tiques, des moyens de protection contre les piqûres de tiques et des risques liés aux maladies transmises par les tiques. Prenez contact avec un médecin ou un pharmacien si des symptômes apparaissent suite à une piqûre de tique ou si vous avez des questions à propos de votre santé.
L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) salue la campagne «piqure-de-tique.ch».