Se protéger des tiques

Inflammations de la peau, maux de tête, forte fièvre ou séquelles durables: les conséquences d’une piqûre de tique peuvent être multiples. Ces arachnides suceurs de sang peuvent en effet transmettre des maladies graves. Découvrez comment vous protéger des piqûres de tiques.

Cet article répond aux questions suivantes:

Comment se protéger des tiques?

Peut-on prendre des médicaments préventifs afin de se protéger des tiques?

Existe-t-il des sprays qui protègent des tiques?

Les tiques peuvent entre autres transmettre des virus et des bactéries. Il est donc toujours important de se protéger des piqûres de tiques. Quelques conseils pratiques sont à appliquer lors des sorties dans la nature.

Les mesures de prévention contre les arachnides suceurs de sang

La médecine ne possède que des moyens limités pour lutter contre les maladies transmises par ces parasites: Tandis qu’il existe des traitements antibiotiques contre la borréliose, mais pas de vaccin, l’inverse est vrai pour la méningo-encéphalite à tiques (FSME): Il existe un vaccin contre la FSME, mais aucun traitement une fois que la maladie s’est développée. En Suisse, il n’existe à ce jour aucun vaccin autorisé contre la borréliose.

7 conseils pour vous protéger des tiques

  • Évitez les hautes herbes et les sous-bois.
  • Portez des vêtements à manches longues qui ferment bien et des pantalons.
  • Optez pour des couleurs claires où les tiques seront plus visibles.
  • Utilisez des répulsifs anti-insectes.
  • Inspectez le corps après chaque promenade et après chaque sortie en plein air.
  • L’OFSP recommande à toutes les personnes résidant ou se rendant dans des régions à risque de FSME de se faire vacciner contre la FSME./li>

Pensez également à bien inspecter la peau de vos enfants sur tout le corps après chaque sortie en plein air. L’idéal est de leur faire prendre d’abord une douche abondante ou un bain. Soyez particulièrement attentif/-ve chez les enfants qui ont des taches de rousseur, des grains de beauté ou une peau foncée, car les minuscules arachnides sont moins visibles chez eux.

Conseils pratiques pour se protéger des tiques

Protection efficace contre les tiques

Il n’existe à ce jour aucune protection fiable contre les tiques. L’idéal est donc d’éviter de se faire piquer. Quelques conseils pratiques permettent de réduire fortement le risque.

Protection contre les tiques dans les herbes hautes

Conseil n 1: Évitez les hautes herbes et les sous-bois lors de votre séjour en plein air, car ce sont les principaux habitats des tiques.

Protection contre les tiques avec des vêtements longs

Conseil n 2: Portez des vêtements fermés à manches longues et des pantalons afin de compliquer l’accès des tiques à la peau.

Protection contre les tiques avec des vêtements clairs

Conseil n 3: Lorsque vous passez du temps en plein air, optez pour des vêtements clairs, sur lesquels les tiques rampantes sont plus visibles.

Protection contre les tiques avec des chausettes hautes

Conseil n 4: Passez les chaussettes par-dessus le pantalon afin que les tiques ne puissent pas facilement grimper sous le pantalon.

Protection avec un spray anti-tiques

Conseil n 5: Avant votre sortie en plein air, appliquez un répulsif anti-insecte. Remarque: Ce type de produit agit pendant une durée limitée, de 1 à 3 heure(s) selon le produit. En cas de sortie prolongée dans la nature, renouvelez l’application.

Rechercher des tiques

Conseil n 6: Inspectez le corps à la recherche de tiques après chaque sortie dans la nature. Les tiques privilégient les endroits où la peau est fine et chaude, comme les aisselles, les bras, le creux des genoux, les parties intimes ou le cou. Chez les enfants, elles s’accrochent en particulier à la tête et à la racine des cheveux.

Protection contre les tiques par la vaccination

Conseil n 7: Outre les mesures de protection telles que des vêtements adéquats, l’application de répulsifs et l’inspection rigoureuse de la peau, un vaccin permet d’éviter de contracter la FSME suite à une piqûre de tique. Cette vaccination est recommandée à toutes les personnes qui résident ou séjournent dans une zone à risque de FSME. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il n’existe aucune protection 100% fiable contre les tiques

Les piqûres de tiques sont fréquentes, notamment au printemps et en automne. En effet, la température extérieure leur est favorable en ces saisons: les tiques deviennent actives à partir de températures supérieures à 8 degrés Celsius. De ce fait, le risque de piqûre de tique existe également en hiver lorsque les températures sont douces. Bien souvent, ces minuscules suceurs de sang attendent dans les herbes, les buissons ou les arbustes. Dès qu’un hôte potentiel passe, la tique s’y accroche et se met à la recherche d’un bon endroit pour piquer. Lors de sa recherche, elle monte le long du corps.

Outre ces 7 conseils, d’autres mesures peuvent aider à se protéger des piqûres de tiques:

  • les chats et les chiens passent souvent sur les territoires de ces arachnides suceurs de sang. Par conséquent, protégez votre compagnon à quatre pattes à l’aide d’un spray ou d’un collier répulsif. En effet, les chiens et les chats aussi peuvent contracter des maladies telles que la borréliose ou rapporter les parasites chez vous.
  • Lorsque vous inspectez le corps, ne recherchez pas uniquement les tiques adultes: les larves ou les nymphes pourraient également avoir élu domicile sur votre peau. Très petites et brun clair, elles se confondent facilement avec des taches de rousseur.
  • Lorsque vous marchez dans la forêt ou traversez de hautes herbes, vous pouvez en outre passer vos chaussettes par-dessus votre pantalon. Même si cette solution n’est peut-être pas la plus esthétique, elle permet d’éviter que les arachnides suceurs de sang remontent le long de vos jambes.
  • Si vous vous faites piquer malgré tout, retirez le parasite le plus tôt possible, car cela peut réduire le risque de borréliose. En effet, la tique ne transmet les agents pathogènes à l’hôte qu’après plusieurs heures. Un retrait rapide peut donc empêcher une éventuelle contamination.
Réduire le risque de piqûre de tique
Une chose est sûre: il n’existe aucune protection 100% fiable contre les tiques. Toutefois, certaines mesures de protection permettent de réduire le risque de piqûre de tique.

Les sprays ne protègent des tiques que sur une courte durée

Outre des vêtements adéquats, l’application de répulsifs peut également apporter une protection. Toutefois, il est important de savoir que ces produits ne protègent que sur une courte durée. Le risque de piqûre de tique reste malgré tout présent.

L’efficacité des produits naturels n’est pas prouvée scientifiquement

Aucune donnée scientifique ne démontre l’efficacité de l’huile de nigelle ou de coco, ou encore d’autres remèdes naturels contre les tiques. Malgré tout, de vifs échanges sur le sujet ont lieu aussi bien sur Internet qu’ailleurs.

Aucun comprimé ne protège l’être humain contre les tiques

Contrairement aux animaux de compagnie comme les chiens et les chats (lien: 5.1 Les tiques chez le chien), les humains ne peuvent pas se protéger à l’aide de comprimés. Il n’existe pas non plus de vaccin contre la borréliose. Il existe en revanche un vaccin contre la FSME.

Rechercher des tiques sur les enfants
Bien inspecter la peau des enfants après chaque sortie en plein air.

Protection contre les tiques chez les enfants: bon à savoir

Plus les enfants passent de temps en plein air, plus il est probable qu’ils se fassent piquer par des tiques. Cependant, le risque qu’ils contractent la borréliose ou la FSME n’est pas supérieur à celui des adultes. En outre, l’infection par la FSME est souvent plus légère chez les enfants. Quoi qu’il en soit, il est important d’inspecter les enfants à la recherche de tiques après chaque sortie en plein air.

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

À propos de la campagne

«piqure-de-tique.ch» est une campagne de sensibilisation aux tiques et aux maladies transmises par les tiques. Vous trouverez sur ce site des informations complètes à propos des tiques, des moyens de protection contre les piqûres de tiques et des risques liés aux maladies transmises par les tiques. Prenez contact avec un médecin ou un pharmacien si des symptômes apparaissent suite à une piqûre de tique ou si vous avez des questions à propos de votre santé.
L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) salue la campagne «piqure-de-tique.ch».