Actualités

14.01.2019

Le risque lié aux tiques existe-t-il aussi en hiver?

Risque de tiques en hiver

Les piqûres de tiques peuvent provoquer des maladies sérieuses à l’origine de séquelles en partie permanentes, voire fatales dans de rares cas. Les tiques peuvent notamment transmettre les agents responsables de la borréliose de Lyme et/ou de la FSME.

2018 a été une année record pour les tiques, avec une nette augmentation des cas de méningoencéphalites à tiques (FSME) en Suisse. Cela est-il aussi vrai pour la saison froide? Que font les tiques en hiver? Les tiques sont-elles aussi actives dans la neige? Découvrez ici ce à quoi il faut prêter attention en hiver et comment vous préparer de manière optimale à la prochaine saison des tiques.

Le risque de piqûre de tiques est beaucoup plus faible en hiver qu’au printemps ou en été. Mais selon les conditions climatiques, les tiques peuvent également être actives en automne et même en hiver.

Attention aux tiques en cas de températures douces

Les tiques ont besoin de chaleur et d’humidité pour devenir actives. Quelques journées chaudes successives peuvent aussi réactiver les tiques au mois de novembre. C’est pourquoi, soyez également prudent les journées d’hiver (notamment en cas de températures douces) et protégez-vous. Lorsque vous prenez des mesures de précaution, pensez également à vos animaux domestiques: car la saison des tiques pour les animaux, les chats ou les chevaux correspond à celle pour l’être humain.

Se prémunir à temps pour la prochaine saison

La saison des tiques se termine à peine que se profile déjà la saison suivante: lorsque les températures baissent au-dessous de sept degrés pendant une période prolongée, la saison des tiques s’achève et les tiques entrent en hibernation. Mais l’arrivée du printemps suivant n’est plus qu’une question de temps. Vous pouvez vous protéger des piqûres de tiques…

  • …en évitant les endroits où vivent les tiques: lisières de forêts, bordures de chemins, fourrés, sous-bois, herbes hautes et fougères jusqu’à 1,5 m, en dessous de 2000 m d’altitude.
  • …en étant vigilant: les tiques sont particulièrement actives au printemps et en automne.
  • …en appliquant un répulsif anti-tiques sur la peau et les vêtements.
  • …en portant des vêtements couvrants et fermés de couleur claire: les tiques y sont plus faciles à repérer et peuvent ainsi être enlevées avant une éventuelle piqûre.
  • …en inspectant minutieusement votre corps et vos vêtements après avoir séjourné dans la nature: si une tique vous a déjà piqué, retirez-la le plus vite possible.

En Suisse, les tiques peuvent transmettre divers agents pathogènes à l’homme. La borréliose de Lyme est causée par une bactérie. Détectée à temps et traitée par des antibiotiques, cette maladie peut, en général, être totalement guérie. La FSME est causée par un virus. Il existe un vaccin préventif contre cette maladie. Vous pouvez vous informer des vaccins disponibles auprès de votre médecin traitant ou de votre pharmacien.

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

À propos de la campagne

«piqure-de-tique.ch» est une campagne de sensibilisation aux tiques et aux maladies transmises par les tiques. Vous trouverez sur ce site des informations complètes à propos des tiques, des moyens de protection contre les piqûres de tiques et des risques liés aux maladies transmises par les tiques. Prenez contact avec un médecin ou un pharmacien si des symptômes apparaissent suite à une piqûre de tique ou si vous avez des questions à propos de votre santé.
L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) salue la campagne «piqure-de-tique.ch».