Actualités

18.03.2021

Encéphalite à tiques – Transmission possible par des aliments

À en croire le nombre de cas de FSME répertoriés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), cette année pourrait tout à fait être une «année record» en matière de tiques. Les pays voisins de la Suisse connaissent eux aussi une situation similaire. Dans une région de France située à proximité de la frontière suisse, une augmentation des infections à FSME après la consommation de produits à base de lait cru a également été enregistrée. Il existe différents moyens de se protéger des tiques.

En 2020, le monde entier a dû faire face à des circonstances tout à fait inédites. En matière de tiques, cette année a également été exceptionnelle. En effet, les cas de transmission de la FSME à l’homme n’ont jamais été aussi nombreux en Suisse depuis que l’OFSP les répertorie.

Les animaux sont également concernés

L’encéphalite à tiques ou FSME est une maladie infectieuse qui est habituellement transmise par des tiques infectées, d’où son nom. Les agents pathogènes de cette maladie peuvent être transmis aussi bien aux animaux d’élevage tels que chèvres, moutons et bœufs qu’aux animaux domestiques. Toutefois, certains animaux comme les chevaux ne présentent que rarement des symptômes d’une infection.

Les maladies infectieuses de ce type que développent tant les animaux que les humains sont regroupées sous le terme générique de «zoonoses». Les agents pathogènes d’une zoonose sont transmis naturellement de l’homme à l’animal et inversement.

Virus actif pendant deux mois dans le lait ou le beurre

L’agent pathogène de l’encéphalite à tiques, le virus de la FSME, fait partie de la famille des flavivirus. Ce virus peut rester actif jusqu’à deux mois dans le lait cru et le beurre non pasteurisé. Toutefois, il est étonnant de constater que dans de rares cas, la maladie peut être transmise par la consommation de produits à base de lait cru. Il s’agit dans ce cas de lait ou de produits laitiers non pasteurisés provenant de chèvres, de brebis ou de vaches infectées.

Cas de transmission par consommation de lait cru en France

Entre avril et mai 2020, 44 cas d’encéphalite en rapport avec la consommation de fromage de chèvre à base de lait cru ont été enregistrés dans un département français. C’est la première fois qu’on observe un tel nombre de cas d’encéphalite à tiques après la consommation de produits à base de lait cru, ce qu’a confirmé l’autorité sanitaire française. Du côté des autorités locales, le virus de la FSME a bien été retrouvé dans du fromage de chèvre. Il est probable qu’il existe un lien avec les tiques porteuses du virus qui se trouvent dans les prés où les troupeaux paissent. Afin d’éviter d’autres transmissions, le lait est désormais pasteurisé avant d’être transformé.

Comment se protéger

Nous ne connaissons pas l’origine de tous les aliments que nous consommons. Pour cette raison, certaines personnes renoncent complètement à consommer des aliments tels que la viande crue ou les produits laitiers à base de lait cru.

Les mesures de protection générales contre les tiques peuvent aider à limiter le risque de développer une maladie transmise par les tiques. Pour se protéger d’une contamination par une infection à FSME transmise par les tiques, il existe un vaccin préventif.

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

À propos de la campagne

«piqure-de-tique.ch» est une campagne de sensibilisation aux tiques et aux maladies transmises par les tiques. Vous trouverez sur ce site des informations complètes à propos des tiques, des moyens de protection contre les piqûres de tiques et des risques liés aux maladies transmises par les tiques. Prenez contact avec un médecin ou un pharmacien si des symptômes apparaissent suite à une piqûre de tique ou si vous avez des questions à propos de votre santé.
L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) salue la campagne «piqure-de-tique.ch».