Redirection dans 8

Vous allez quitter le site www.piqure-de-tique.ch et être redirigé vers un site externe. Le fournisseur de ce site externe est responsable du contenu et de l’exactitude des informations. Le fournisseur de www.piqure-de-tique.ch n’a aucune influence dessus.

La borréliose de Lyme en bref

  • On parle aussi de maladie de Lyme ou de borréliose tout court.
  • Cette maladie est due à la bactérie Borrelia burgdorferi.
  • Selon les régions, 5 à 50% des tiques sont infectées par cette bactérie.
  • L’infection passe souvent inaperçue car elle peut évoluer de manière très variable.
  • Toutefois, même en l’absence de symptômes il est possible de mettre en évidence des anticorps dans le sang.
  • Il n’existe pas de vaccin contre la borréliose.
  • Le traitement repose sur la prise d’antibiotiques pour autant qu’elle soit dépistée à temps.

Stades et symptômes de la borréliose

Le tableau clinique de la borréliose varie fortement: aussi bien la peau, que le système nerveux, l’appareil locomoteur et le cœur peuvent être atteints. On distingue trois stades de la maladie.

3 à 30 jours environ après la piqûre

Chez jusqu’à 50% des personnes infectées, le premier signe de la maladie consiste en une auréole rouge qui s’étend autour du point de piqûre (inflammation locale de la peau qui porte le nom d’«érythème migrant»). Le centre de cette lésion annulaire pâlit la plupart du temps. L’érythème migrant peut aussi s’accompagner de symptômes pseudo-grippaux. Tous ces troubles, qui définissent le premier stade de la maladie, disparaissent en l’espace de quelques jours à quelques semaines – l’érythème au plus tard après quelques mois -, et ce généralement sans traitement. Le recours à des antibiotiques est cependant indiqué pour prévenir la propagation de l’agent pathogène à d’autres organes.

Plusieurs semaines ou mois après la piqûre

Certains patients peuvent passer à un deuxième stade de la maladie quelques semaines à quelques mois après la piqûre, dès lors que d’autres organes sont atteints, tels que la peau (gonflements etc.), le système nerveux (méninges, cerveau, nerfs faciaux), les articulations (en particulier les genoux) et, plus rarement, le cœur (troubles du rythme cardiaque). Les tests de laboratoire étant peu fiables au premier stade de la maladie, le diagnostic de la borréliose de Lyme s’avère souvent difficile.

Plusieurs mois ou années après la piqûre

Si la maladie n’est pas diagnostiquée à temps et traitée par des antibiotiques, des séquelles permanentes sont possibles (p. ex. arthrose, atrophie cutanée, troubles de la personnalité).