Redirection dans 8

Vous allez quitter le site www.piqure-de-tique.ch et être redirigé vers un site externe. Le fournisseur de ce site externe est responsable du contenu et de l’exactitude des informations. Le fournisseur de www.piqure-de-tique.ch n’a aucune influence dessus.

Les tiques hibernent-elles?

On sait que le hérisson et la marmotte sont des animaux qu’on ne croise pas en hiver. Mais qu’en est-il des tiques? Représentent-elles un danger pour nous également pendant la saison froide? Vous apprendrez ici ce que ces pénibles suceurs de sang font en hiver et où ils trouvent refuge.

Les tiques sont des créatures extrêmement résistantes. Elles ne sont sensibles ni aux vagues de chaleur ni aux périodes de froid. En hiver, elles ne se sentent pas vraiment bien, mais si les températures ne descendent pas au-dessous de -20 °C pendant une période prolongée, elles ne meurent pas. Pendant la saison froide, les tiques trouvent suffisamment de lieux qui sont agréablement chauds et humides. Elles y restent , jusqu’à ce que la neige fonde et que le soleil recommence à chauffer.

Les tiques disparaissent-elles en hiver?

Bien sûr, le risque de rencontrer des tiques est moins important en hiver que pendant les saisons plus chaudes. Ces minuscules arachnides sont toutefois également actifs durant les hivers doux. Ils se protègent du froid en se cachant sous des couches de plantes ou de neige. Dans certaines circonstances, les températures sous une couche de neige fermée et suffisamment épaisse sont légèrement inférieures à zéro alors qu’il fait un froid glacial à la surface.

Les tiques se sentent également à l’aise, bien couvertes dans un sous-bois luxuriant. Elles y trouvent l’air humide dont elles ont besoin pour vivre et peuvent se protéger des intempéries et de leurs prédateurs. Les tiques trouvent également refuge dans les grottes et les nids d’autres animaux où elles se nourrissent parfois du sang de leurs habitants.

Les tiques privilégient également le pelage des chiens et des chats. Grâce aux animaux domestiques, elles pénètrent en hiver dans les appartements et, dans certaines circonstances, elles se retrouvent sur nos corps. Les tiques n’ont en effet pas de difficultés à atteindre la peau des humains qui ont des contacts corporels fréquents avec des animaux domestiques.

Les tiques restent actives – après la saison, c’est avant la saison

Les tiques sont de plus en plus souvent actives tout au long de l’année. Dès que les températures sont égales ou supérieures à 8 °C pendant plusieurs jours d’affilée, elles recommencent à se déplacer. Cela a été nettement le cas ces dernières années. En Suisse, la saison des tiques s’étend en général de mars à novembre. En cas de températures douces, le début et la fin de la saison changent en conséquence. C’est la raison pour laquelle les tiques peuvent redevenir actives très tôt ou n’entrent même pas en hibernation si le sol ne gèle pas pendant les mois d’hiver.

Protection pendant la saison froide

Pendant les hivers doux en particulier, faites attention aux tiques! Sous nos latitudes, c’est la tique du mouton (Ixodes ricinus) qui est la plus répandue. Les tiques peuvent transmettre à l’homme des maladies susceptibles de laisser des séquelles. Outre les bactéries à l’origine de la borréliose, elles peuvent transmettre, entre autres, le virus de la méningoencéphalite à tiques (FSME). Pour protéger sa santé, il convient de tenir compte également en hiver des mesures de précaution correspondantes. Elles permettent de réduire le risque de transmission.